FESTIVAL de TANABATA

Hors période de crise sanitaire internationale, l'été est habituellement le moment privilégié des matsuri - festivals japonais - c'est l'occasion pour les jeunes filles de porter leur plus beau yukata - kimono léger habituellement en coton et idéal pour l'été - et pour tous de profiter des yatai - stands ambulants - pour grignoter toute sorte de gourmandises salées ou sucrées ou gagner des petits lots en jouant à toute sorte de jeux pour les enfants.

Cette année malheureusement les grands matsuri ont malheureusement dû être annulés afin d'éviter les regroupements, mais cela reste une bonne occasion de vous présenter celui de Tanabata, littéralement septième soir, ou encore "festival des étoiles". Celui-ci est a lieu autour du 7 juillet ou du 7 août, en fonction des régions (cette différence s'explique par le changement de calendrier) et célèbre la seule nuit de l'année où un couple maudit symbolisés par des étoiles, Orihime (étoile Véga) et Higo-boshi (étoile Altaïr), et séparé par la Voie Lactée, peut se réunir. Inspirée de la légende chinoise du bouvier et de la tisserande, l'histoire possède de nombreuses variations. La déesse et le mortel furent punis, dans certaines versions par les dieux car ils négligèrent leur travail, dans d'autres par le père d'Orihime opposé à cette union. Attendri par leur désespoir on leur accorda néanmoins de se retrouver une nuit par an, la septième nuit du septième mois.

Pendant la période du festival des lanternes et décorations colorées ornent les rues. L'élément le plus caractéristique de tanabata est le tanzaku - bande de papier coloré sur lequel on inscrit un voeu. On accroche son tanzaku à une branche de bambou en espérant que les amants célèstes exhausseront le voeu.

Certains tanabata matsuri se démarquent par leur taille et par leur splendeur, c'est le cas par exemple de celui de Sendai, dans le nord, qui attire chaque année de 2 millions de visiteurs, celui de Hiratsuka, le plus important de la région de Tokyo, qui accueille 1,5 millions de curieux et où les décorations, en partie financées par des compagnies, sont impressionnantes. C'est également de cas de celui de Kyoto, célébré en août. De nombreux temples sont alors décorés par les fameux tanzaku accrochés aux feuilles de bambous, et de magnifiques illluminations font briller la ville à la nuit tombée.

Yumi

カテゴリー: Événement

0件のコメント

コメントを残す

メールアドレスが公開されることはありません。 * が付いている欄は必須項目です

CAPTCHA


%d人のブロガーが「いいね」をつけました。